Airbnb, pionnier de l’économie collaborative

Il semblerait que votre navigateur rencontre un problème pour afficher cette image

Airbnb, histoire d’une success story

Airbnb de son vrai nom Airbed and Breakfast est, tout comme Joobeez, une société de services particulièrement bien ancrée dans ce que l’on nomme l’économie collaborative. Sa mission est de mettre en relation des millions de particuliers à travers le monde. Les uns proposant leurs logements à la location pour une courte durée, les autres désireux de trouver où dormir loin de chez eux à des tarifs défiants la concurrence des offres classiques comme les hôtels ou chambres d’hôtes.

Comme de nombreuses entreprises ayant pris leur essor grâce à internet, l’histoire entourant la création de AirBnb est pleine de rebondissements et, au travers de cet article, nous vous en dévoilons un peu plus sur ce qu’est le géant de la location de logement entre particuliers.

Les origines d’un concept révolutionnaire

Les fondateurs de Airbnb ne sont pas tous de brillants étudiants, ils étaient, comme la majorité des jeunes actifs, de jeunes travailleurs enchaînant les contrats précaires et dont la situation financière n’était pas toujours très bonne. C’est un soir de 2007 que les colocataires Brian Chesky et Joe Gebbia apprennent que leur propriétaire a décidé d’augmenter considérablement le loyer de leur modeste appartement dans le centre ville de San Francisco, l’une des villes des États-Unis dont le loyer moyen est le plus élevé. Ils vont alors se mettre en quête d’une idée leur permettant de dégager un peu d’argent pour pouvoir conserver leur logement. A cette même période, la ville de San Francisco organisait un salon du design dont la solide réputation avait pour effet de voir tous les hôtels de la ville afficher complet pendant toute la durée du salon. Les jeunes colocataires ont alors eu l’idée de surfer sur l’attractivité de la ville en proposant, à de jeunes étudiants comme ils l’étaient, un service comprenant la location d’un matelas gonflable (airbed) et un petit déjeuner (breakfast). Ils ont alors battis un petit site en 48h présentant leur annonce et ont eu la chance de trouver rapidement quelques intéressés ce qui leur a permit d’obtenir approximativement 1000 $. Séduite par l’idée, l’une des convives spécialisée dans le web leur conseille d’améliorer leur site et de réfléchir à la création d’une structure.

Brian Chesky pense alors à recontacter Nathan Blecharczyk, son ancien colocataire, diplômé d’Harvard et spécialiste du développement de projet numérique qui accepte de participer à l’aventure. La start-up est alors lancée et les rôles bien définis.

Des débuts difficiles

Les bonnes idées et les bons concepts n’assurent pas d’emblée la réussite économique d’une entreprise. Les débuts d’Airbnb s’avèrent être plutôt délicats et le site manque de client et le besoin de fonds nécessaires à l’expansion du site se fait alors ressentir. Les créateurs de la start-up vont alors avoir l’idée de surfer sur la tendance des élections présidentielles américaines de 2008 en créant des boites de céréales les Obama O’s et les Cap’n McCain à 40 $ pièce. Ils parviennent ainsi à gagner 30 000 $ mais outres les gains financiers cette action permet la rencontre avec Paul Graham fondateur de l’incubateur Y-Combinator, que Airbnb rejoint en 2009. Ce soutien est alors l’occasion pour la start-up de revoir quelque peu son concept pour devenir la société que nous connaissons aujourd’hui.

Malgré ces restructurations la plateforme peine encore à se faire connaître et Paul Graham va alors avoir l’idée d’envoyer les jeunes créateurs à New York, ville où le site connaît le plus de clients. Ils vont alors se rendre dans chaque logement proposé sur le site afin d’améliorer les visuels présentés aux côtés des annonces en prenant des photos de qualité professionnelle par exemple. Cette action va alors booster la demande du site qui se concentrera dorénavant sur cette démarche pour l’ensemble du territoire.

Il semblerait que votre navigateur rencontre un problème pour afficher cette omage

Croissance et avènement de l’économie collaborative

Les affaires sont bonnes pour Airbnb qui en profite pour ouvrir de nouveaux bureaux tout autour du globe après de nombreuses levées de fond se chiffrant en dizaine de million de dollars. Dès lors, le site ne connaîtra plus de réel changement si ce n’est une refonte de son design et un développement sur application en 2014.

La société qui n’a plus grand-chose d’une start-up de la Silicone Valley est aujourd’hui valorisée à près de 2,5 milliards de dollars et près de 2 millions d’annonces transitent à travers le monde grâce au site.

Le succès de Airbnb est également le succès de l’économie collaborative, d’une nouvelle façon de consommer et de l’affranchissement des entreprises classiques pour replacer le particulier au centre des préoccupations.

il semblerait que votre navigateur rencontre un problème pour afficher cette image

Joobeez et Airbnb, mêmes ambitions

Airbnb a eu le mérite d’initier un changement des mentalités dans le domaines de la location de logement. Joobeez a la volonté de faire de même pour les services à domicile comme le bricolage, le jardinage, la mécanique etc .. Être un acteur de l’économie collaborative, c’est le virage à ne pas manquer pour de nombreux secteurs d’activités. Soucieux d’utiliser la force de la communauté compétente au service des besoins des particuliers, Joobeez.fr s’engage à privilégier l’intérêt de l’individu pour la réalisation de tâches essentielles à son quotidien.

LES AVANTAGES D'ÊTRE JOBBER:

three-euro-paper-bills

Compléments de revenus

Faîtes valoir vos compétences en rendant service contre rémunération

map-location

Proximité et lien social

Des jobs géolocalisés, à proximité et 100% local dans votre zone d'intervention.

confirm-schedule

Fléxibilité

L'opportunité de travailler quand vous le souhaitez

Besoin de compléments de revenus ?

Issue de l'économie collaborative, JOOBEEZ est un concept nouveau qui permet de mutualiser la disponibilité des personnes compétentes pour rendre service à leur voisinage et ainsi compléter ses revenus.